belgischeunie@unionbelge.be

 Belgische Unie - Union Belge

   Bienvenue - Welkom - Willkommen

4 OKTOBER 1830 – LE 4 OCTOBRE 1830

Op 4 oktober 1830 riep het Voorlopig Bewind de onafhankelijkheid van België uit. Daardoor werd ons land opnieuw onafhankelijk.

Le 4 octobre 1830, le Gouvernement Provisoire a proclamé l’indépendance de la Belgique. Ainsi, notre pays est redevenu indépendant.

5 JUNI 1288: DE SLAG BIJ WOERINGEN – 5 JUIN 1288: LA BATAILLE DE WORRINGEN

5 juni (1288) heeft historisch gezien voor België evenveel betekenis als 11 juli 1302 (Guldensporenslag). Maar de media-aandacht voor beide middeleeuwse veldslagen is totaal verschillend: niets voor Woeringen en enorm veel (vooral in het noorden van het land) voor de Guldensporenslag. Dit opmerkelijk verschil in behandeling is te wijten aan het flamingantisch imperialisme dat onterecht de Belgische politiek domineert. 5 juni kan dan ook als de Brabantse feestdag worden beschouwd.

Le 5 juin (1288) a autant de signification pour la Belgique que le 11 juillet 1302 (la Bataille des Epérons d’or). Toutefois, l’écho médiatique accordé aux deux batailles médiévales est totalement différent : rien pour Woeringen en énormément (surtout au nord du pays) pour la bataille des Epérons d’or. Cette remarquable différence de traitement est due à l’impérialisme flamingant qui domine à tort la politique belge. Le 5 juin peut donc être considéré comme la fête brabançonne.

KOST FEDERALISME : 10 MILJARD EURO PER JAAR – LE COUT DU FEDERALISME: 10 MILLIARDS D’EUROS PAR AN

Waar de media nooit over spreken, is de kost van het taalfederalisme. Nochtans kan op deze post heel wat geld bespaard worden om de begroting recht te trekken. De B.U.B. heeft reeds in februari 2007 de kost van het federalisme op 10 miljard euro per jaar berekend. In 2009 werd de studie verfijnd en hier vindt u een samenvatting.

Ce dont les médias ne parlent jamais est le coût du fédéralisme linguistique. Il est pourtant possible de réaliser d’importantes économies à ce niveau afin d’assainir le budget de l’Etat. Déjà en février 2007, le B.U.B. a calculé le coût du fédéralisme à 10 milliards d’euros par an. En 2009, l’étude a été affinée et ci-dessous, nous vous donnons un résumé.

COVID19: EENHEID VAN COMMANDO EN MEER INVESTERING IN DE ZORG – COVID19: UNITE DE COMMANDEMENT ET PLUS D’INVESTISSEMENT DANS LES SOINS – COVID19: EINHEIT DES KOMMANDOS UND MEHR INVESTITIONEN IN DIE PFLEGE

De B.U.B. vindt gezondheid en economie even belangrijk. Grondwettelijk gezien moet de overheid ook tegelijkertijd voor een sterke economie en een goede gezondheid zorgen (art. 23 van de Grondwet). Maar een relatief lichte epidemie zoals deze mag er niet altijd voor zorgen dat men de economie platlegt. De echte lessen van deze crisis zijn eenheid van commando en uitbouw van de zorg

Le B.U.B. considère que la santé et l’économie sont tout aussi importantes. D’un point de vue constitutionnel, le gouvernement doit également assurer à la fois une économie forte et une bonne santé (art. 23 de la Constitution). Mais une épidémie relativement bénigne comme celle-ci ne devrait pas toujours mettre l’économie au point mort. Les véritables leçons de cette crise sont l’unité de commandement et le développement des soins. La peste a anéanti environ un quart de la population européenne au 14ème siècle. La grippe espagnole après la Première Guerre mondiale a causé 30 millions de morts, plus de morts que la guerre mondiale elle-même. Aujourd’hui, un peu plus d’un million de personnes dans le monde sont mortes du COVID19, la maladie causée par le coronavirus. Donc, d’un point de vue historique, il s’agit d‘une pandémie bénigne.

Die B.U.B. hält Gesundheit und Wirtschaft gleichermaßen für wichtig. Aus verfassungsrechtlicher Sicht muss die Regierung gleichzeitig eine starke Wirtschaft und eine gute Gesundheit gewährleisten (Art. 23 der Verfassung). Aber eine relativ milde Epidemie wie diese sollte die Wirtschaft nicht immer zum Stillstand bringen. Die wirklichen Lehren aus dieser Krise sind die Einheit des Kommandos und die Entwicklung der Pflege.

REGERING DE CROO I: B.U.B. POSITIEF, MAAR WAAKZAAM – GOUVERNEMENT DE CROO Ier : LE B.U.B. EST POSITIF, MAIS VIGILANT

Op 1 oktober 2020 legde de regering De Croo de eed af bij de Koning. Daarmee heeft België voor het eerst sedert eind 2018 weer een regering met volheid van bevoegdheden met een volwaardig regeerakkoord en een parlementaire meerderheid.

Le 1er octobre 2020, le gouvernement De Croo a prêté serment devant le Roi. Cela signifie que pour la première fois depuis fin 2018, la Belgique dispose d’un gouvernement de pleins pouvoirs, avec un accord de coalition complet et une majorité parlementaire. Ci-dessous, le B.U.B. parcourt les points positifs et négatifs de l’accord de gouvernement.

LE B.U.B. S’INQUIETE DE LA FASCISATION OUVERTE DU FLAMINGANTISME – B.U.B. BEZORGD OM OPENLIJKE FASCISERING FLAMINGANTISME

Le dimanche 27 septembre 2020, environ 10.000 flamingants se sont rendus en voiture à une manifestation au parking C du Heysel à Bruxelles. Ils ont protesté contre le nouveau gouvernement annoncé nommé « Vivaldi » qui aura une majorité dans toutes les provinces belges, à l’exception d’Anvers. L’évènement était assez anecdotique. Le B.U.B. s’inquiète toutefois de la fascisation progressive du mouvement flamingant déjà séparatiste et subversif.

Op zondag 27 september 2020 kwamen zo’n 10.000 flaminganten met de auto naar een betoging op parking C aan de Heizel in Brussel. Zij protesteerden tegen de aangekondigde nieuwe “Vivaldi”-regering die in elke Belgische provincie, behalve Antwerpen, een meerderheid zal hebben. Het betrof een eerder triviale gebeurtenis. Wel maakt de B.U.B.  zich zorgen om de voortschrijdende fascisering van de reeds separatistische en staatsgevaarlijke “Vlaamse” beweging.

1830: het voorlopige bewind - le gouvernement provisoire

OP 4 OKTOBER 1830 RIEP BELGIË DE ONAFHANKELIJKHEID UIT (VI) – LA BELGIQUE DECLARA SON INDEPENDANCE LE 4 OCTOBRE 1830 (VI)

In onze vorige tekst zagen we hoe de Hollanders na een verbeten strijd uit Brussel werden gejaagd. In deze laatste tekst over de Belgische Revolutie van 190 jaar geleden bekijken we hoe de revolutie afliep.

Dans notre texte précédent, nous avons vu comment les Hollandais ont été chassés de Bruxelles après une lutte acharnée. Dans ce dernier texte sur la Révolution belge d’il y a 190 ans, nous relatons comment la révolution s’est achevée.

DE VRIJHEIDSSTRIJD VAN EIND SEPTEMBER 1830 (V) – LA LUTTE POUR LA LIBERTE DE FIN SEPTEMBRE 1830 (V)

In onze vorige teksten heeft de B.U.B. uiteengezet dat de burgerij de volksrevolutie kracht bijzette, de internationale omstandigheden aan de Belgische revolutionairen alle ruimte lieten en dat de oudste zoon van de Hollandse koning, Willem van Oranje, de zelfstandigheidseisen van de Belgen ondersteunde. Dat was echter niet het geval voor de koning zelf en zijn jongste zoon Frederik, die de Belgen een lesje wilden leren. Prins Frederik sloeg op 21 september 1830 met 10.000 soldaten, waaronder veel Belgen, en een sterke artillerie in Vilvoorde zijn kamp op. Vele Belgische soldaten deserteerden en voegden zich bij de opstandelingen. De Belgische Revolutie ging haar bloedige en beslissende fase in.

Dans nos textes précédents, le B.U.B. a expliqué que la bourgeoisie renforçait la révolution populaire, que les circonstances internationales laissaient le champ libre aux révolutionnaires belges et que le fils aîné du roi des Pays-Bas, Guillaume d’Orange, soutenait les exigences autonomistes des Belges. Cependant, ce n’était pas le cas du roi même et de son plus jeune fils Frederik, qui voulait faire la leçon aux Belges. Le prince Frederik campa le 21 septembre 1830 avec 10 000 soldats, dont de nombreux Belges, et une artillerie lourde à Vilvorde. De nombreux soldats belges ont déserté et rejoint les rebelles. La Révolution belge entrait dans sa phase sanglante et décisive.