belgischeunie@unionbelge.be

 Belgische Unie - Union Belge

   Bienvenue - Welkom - Willkommen

50 JAAR GELEDEN: HET BEGIN VAN DE FEDERALISTISCHE CATASTROFE – IL Y A 50 ANS : LE DEBUT DE LA CATASTROPHE FEDERALISTE

Het Belgische taalfederalisme is één van de belangrijkste oorzaken van de huidige politiek-communautaire problemen. Dit tweeledige apartheidssysteem zet voortdurend de Nederlandstalige en Franstalige Belgen tegen elkaar op. In deze tekst onderzoeken we de oorsprong van het taalfederalisme. Hoe is het zover kunnen komen? Een intrigerend verhaal dat tot nadenken stemt en ons confronteert met de menselijke domheid alsook de macht van enkele separatistische of opportunistische individuen, die de eenheid van een heel land op het spel kunnen zetten.

Le fédéralisme linguistique belge constitue l’une des plus importantes causes des problèmes politico-communautaires actuels. Ce système d’apartheid bipolaire oppose constamment les Belges néerlandophones aux Belges francophones et inversément. Dans ce texte, nous étudierons les origines du fédéralisme linguistique. Comment en sommes-nous arrivés là ? On verra que le premier ministre Gaston Eyskens, qui a un passé très flamingant, a mis en marche la machine infernale du fédéralisme linguistique et qu’il a jeté toutes les bases de la catastrophe fédéraliste. Les réformes de l’Etat subséquentes ne sont que l’exécution de ce projet séparatiste. La première réforme de l’Etat est une histoire intrigante qui donne à réfléchir et qui nous confronte à la stupidité humaine ainsi qu’au pouvoir de quelques individus séparatistes ou opportunistes qui peuvent mettre en danger l’unité du pays.

LE BARRAGE AUX SEPARATISTES EST AUSSI LE MERITE DU B.U.B. – AFBLOKKEN SEPARATISTEN IS OOK VERDIENSTE VAN DE B.U.B.

Le 14 août 2020, les médias ont annoncé que les préformateurs Magnette (PS) et De Wever (N-VA) rendraient au Roi leur mission dans le cadre de la formation d’un nouveau gouvernement. Cette démission a été acceptée le 18 août et le Roi a désigné comme nouveau formateur le libéral Egbert Lachaert (OPEN VLD). La cause de l’échec du duo est la résistance libérale et écologique contre les plans institutionnels des deux partis. Le B.U.B. en est ravi. En effet, un accord entre les deux partis impliquerait un démantèlement accentué de l’État central. Sur internet, le B.U.B. a mené une campagne active contre ce projet d’accord.

Op 14 augustus 2020 maakten de media bekend dat preformateurs Magnette (PS) en De Wever (N-VA) hun opdracht als preformateur in het kader van de vorming van een nieuwe regering aan de Koning zouden teruggeven. Dit ontslag werd op 18 augustus aanvaard waarna de Koning de liberaal Egbert Lachaert (OPEN VLD) als formateur aanstelde. De oorzaak van de mislukking van het duo is het liberale en groene verzet tegen de institutionele plannen van beide partijen. De B.U.B. is opgetogen. Een akkoord tussen beide partijen zou immers een verregaande splitsing van de centrale staat impliceren. De B.U.B. heeft tegen dit ontwerpakkoord via internet actief campagne gevoerd.

LA SIXIEME REFORME DE L’ETAT (19): LA SCISSION DU CONTROLE DES FILMS – ZESDE STAATSHERVORMING (19): SPLITSING FILMKEURING

Par la sixième “réforme” de l’Etat, le contrôle des films a été défédéralisé et cette scission a été liée à une « solution » pour Bruxelles. Qu’est-ce que impliquait ?

Met de zesde ”staatshervorming’’ werd de filmkeuring gedefederaliseerd en deze splitsing werd verbonden aan een “oplossing” voor Brussel. Wat hield dit in?

LE B.U.B. SOUHAITE UNE CONSULTATION POPULAIRE SUR LE FEDERALISME LINGUISTIQUE – DE B.U.B. WENST EEN REFERENDUM OVER HET TAALFEDERALISME

Les dernières semaines, la presse a fait écho de l’énième déclaration de révision de la Constitution belge. Le B.U.B. veut qu’on cesse de modifier notre Constitution à tour de bras et qu’on interroge enfin la population.

De laatste weken werd er heel wat in de pers bericht over de zoveelste verklaring tot herziening van de Belgische Grondwet. De B.U.B. is al dat gemorrel aan onze Grondwet beu en wil dat men eindelijk de bevolking ondervraagt.

LES ENFANTS BELGES SERONT DISCRIMINES A DOUBLE TITRE! – BELGISCHE KINDEREN WORDEN DUBBEL GEDISCRIMINEERD!

La particratie a décidé de scinder les allocations familiales, une partie de la sécurité sociale belge, en 2013 lors de la sixième ( !) réforme de l’Etat. Ce que les socialistes trouvaient encore inacceptable quelques années auparavant a été approuvé sans broncher par eux. Le B.U.B. considère le résultat comme désastreux.

De particratie heeft in 2013, bij de zesde (!) staatshervorming beslist de kinderbijslagen, een deel van de Belgische sociale zekerheid, te splitsen. Wat de socialisten enkele jaren tevoren nog onaanvaardbaar vonden werd zonder verpinken door hen goedgekeurd. De B.U.B. beschouwt het resultaat als desastreus.

ParseError thrown

syntax error, unexpected 'new' (T_NEW)