belgischeunie@unionbelge.be

PEILING LLB/RTL: BELG-UNIE BIJNA EVEN GROOT ALS DE N-VA IN HET BRUSSELS GEWEST – SONDAGE LLB/RTL : BELG-UNIE PRESQUE AUSSI FORT QUE LA N-VA EN REGION BRUXELLOISE

PEILING LLB/RTL: BELG-UNIE BIJNA EVEN GROOT ALS DE N-VA IN HET BRUSSELS GEWEST – SONDAGE LLB/RTL : BELG-UNIE PRESQUE AUSSI FORT QUE LA N-VA EN REGION BRUXELLOISE


PEILING LLB/RTL: BELG-UNIE BIJNA EVEN GROOT ALS DE N-VA IN HET BRUSSELS GEWEST!

Na de laatste peiling van LLB/RTL werd door de flamingantische en wallingantische media één opmerkelijk feit verzwegen: de kiesintenties in het Brussels gewest. Daaruit blijkt immers dat het kartel BELG-UNIE, waar de B.U.B. deel van uitmaakt, 2% van de stemmen zou halen (LLB, 26.09.11, p. 4). Op het eerste gezicht lijkt dat niet veel, maar die indruk klopt allerminst.

Op Brussels niveau zijn er zo’n 550.000 stemplichtigen. Welnu, volgens deze peiling zou BELG-UNIE in onderhavig geval zo’n 11.000 stemmen halen, dat is 20 keer meer dan bij de voorbije gewestverkiezingen van 2009 en meer dan driemaal zoveel als bij de vorige federale verkiezingen van 2010. Daarmee is BELG-UNIE ook meteen de sterkste stijger van alle partijen.

Voor de gewestverkiezingen betekent dit concreet dat onze partij en ons kartel, indien de stemmen in de Nederlandstalige kieskring ondergebracht worden, in één klap 4 zetels zou binnenhalen. Indien de lijst enkel in de Franse taalgroep zou neergelegd worden, zou het om 2 zetels gaan.

Nog opmerkelijker is dat BELG-UNIE niet alleen alle kleinere partijen (ProBruxsel, RWF, PVDA, FN en PP) achter zich zou laten, maar, meer nog, groter zou worden dan traditionele partijen zoals CD&V, SP.A en VB.  Op de koop toe benadert BELG-UNIE de scores van de andere Nederlandstalige partijen Groen!, OVLD en N-VA, die uiteraard over veel meer middelen en media-aandacht beschikken dan de B.U.B. die het met haar eigen centen moet rooien en bovendien totaal geen mediatoegang geniet tenzij misschien om gekleineerd te worden… 2% is dan ook een zeer goed resultaat voor een partij zonder overheidsteun die bovendien de meest geboycotte partij is uit het hele lijstje !

Bovendien bevestigen deze cijfers eerdere peilingen. Volgens een peiling van Le Soir van 25 september 2010 zou het kartel BELG.-UNIE 1,7% in het Waals gewest halen (bron: CDF-info, 2010, nr. 40, p. 2), een cijfer dat bevestigd werd in een peiling van Vers L’Avenir van 12 februari 2011. Diezelfde peiling gaf aan  dat het kartel in BHV 1,6% van de stemmen zou halen, waarvan 2,3% in Brussel (bron: CDF-info, 2011 nr. 41, p. 6; origineel zie “Les petits partis grignotent les grands”,V.L, 12.02.11, p. 2 en p. 5). In totaal zou BELG.-UNIE vandaag dus om en bij de 50.000 stemmen halen in het Waals en het Brussels gewest samen, een uitslag waarmee het de sterkste niet-parlementaire politieke formatie zou worden. En dan tellen we nog niet eens de stemmen uit het Vlaams gewest mee…

We geven hier de uitslag van de peiling van La Libre Belgique

SONDAGE LLB/RTL : BELG-UNIE PRESQUE AUSSI FORT QUE LA N-VA EN REGION BRUXELLOISE

Un fait remarquable s’est produit dans le dernier sondage de LLB/RTL qui fut ignoré par les médias flamingants et wallingants : les intentions de vote en région bruxelloise. Il démontre que le cartel BELG-UNIE, dont le B.U.B. fait partie, obtiendrait 2 % des voix (LLB, 26.09.11, p. 4). Au premier regard, ce n’est pas beaucoup, mais cette n’impression n’est pas correcte.

Au niveau de Bruxelles, il y a 550.000 électeurs. Selon ce sondage, BELG-UNIE obtiendrait dans ce cas 11.000 voix, ce qui fait 20 fois plus que lors des dernières élections régionales de 2009 et plus de trois fois le score obtenu lors les dernières élections fédérales de 2010. Ceci fait aussi de BELG-UNIE le parti qui grimpe le plus rapidement de tous les partis.

Si nous étions dans le cas d’une élection régionale, cela signifierait concrètement que notre parti et notre cartel, si les voix sont récoltées au collège néerlandophone, obtiendraient 4 sièges au parlement régional. Si la liste est déposée uniquement dans le collège électoral francophone, nous obtiendrions 2 sièges.

Le plus remarquable c’est que tous les « petits » partis (ProBruxsel, RWF, PTB+, FN en PP) se trouvent derrière BELG-UNIE. Plus important encore, le cartel est plus fort que certains partis traditionnels comme le CD&V, le SP.A et le VB. Ensuite, BELG-UNIE s’approche des scores des autres partis néerlandophones qui sont GROEN!, O.VLD et la N-VA. Ceux-ci disposent évidemment de bien plus de ressources et d’accès aux médias que le B.U.B. qui doit s’occuper seul de son propre financement et qui ne reçoit aucune attention de la part des médias sauf peut-être pour être ridiculisé… Deux pourcents est donc un très bon résultat pour un parti sans soutien public qui est aussi le parti le plus boycotté de toute la liste.

Par ailleurs, ces chiffres confirment les sondages précédents: selon un sondage réalisé par Le Soir le 25 Septembre 2010, le cartel BELG-UNIE serait crédité de  1,7% en Région wallonne (Source: CDF info, 2010, n° 40, p. 2), un chiffre qui a été confirmé dans un sondage de Vers l’Avenir du 12 février 2011. Ce même sondage créditait le cartel de 1,6 % dans l’arrondissement de BHV dont 2,3 % à Bruxelles (source: CDF-info, 2011 n° 41, p. 6 sous le titre : “Les petits partis grignotent les grands”,V.L, 12.02.11, p. 2 et p. 5). Au total, BELG-UNIE pourrait donc obtenir aujourd’hui presque 50.000 voix en région « wallonne » et à Bruxelles. Ce résultat serait le plus important des partis non représentés au parlement. Et nous ne comptons même pas les votes récoltés en région « flamande ».

Nous donnons ci-dessus le résultat du sondage de La Libre Belgique.