belgischeunie@unionbelge.be

BHV GEBETONNEERD – BHV BETONNEE !

BHV GEBETONNEERD – BHV BETONNEE !

VLAAMS-NATIONALISTEN KEUREN VERKIEZINGEN EN BHV GOED

150 Kamerleden en 40 rechtstreeks verkozen senatoren legden op 6 juli 2010 de eed af in het parlement. Daarmee keurden de Vlaams-nationale verkozenen impliciet de federale verkiezingen van 13 juni 2010 goed hoewel ze vóór de verkiezingen woorden te kort kwamen om deze als ongrondwettelijk te bestempelen.

Zo werd de omstreden tweetalige kieskring Brussel-Halle-Vilvoorde “gebetonneerd”. Immers, hoe kan men anders volhouden dat deze kieskring ongrondwettelijk zou zijn terwijl men tegelijkertijd de verkiezingen in deze kieskring weigert te vernietigen?

Dit feit toont nog maar eens de hypocrisie van de Vlaams-nationale beweging aan alsook de paradoxen die haar kenmerken. En dan vermelden we nog niet de stoelendans van regionale ministers, die even hun – overbodige – functie neerleggen om gauw de eed in het federaal parlement af te leggen en vervolgens niet gaan zetelen en hun ministeriële functie terug opnemen.

De Belgen moeten in opstand komen tegen dit particratisch en federalistisch circus dat ons jaarlijks meer dan 10 miljard euro kost en onze welvaart vernietigt !

LES NATIONALISTES FLAMANDS APPROUVENT LES ELECTIONS ET BHV

150 représentants 40 sénateurs directement élus ont prêté serment au parlement le 6 juillet 2010. Ainsi, les élus nationalistes flamands approuvent implicitement les élections fédérales du 13 juin 2010 bien qu’ils n’aient cessé de les déclarer contraires à la constitution avant les élections.

Par conséquent, la circonscription électorale bilingue de Bruxelles-Hal-Vilvorde – tant décriée – a été bétonnée. En effet, comment peut-on soutenir que cette circonscription électorale serait anticonstitutionnelle tandis qu’on refuse en même temps de censurer les élections tenues dans cette circonscription ?

Ce fait démontre une fois de plus l’hypocrisie du mouvement nationaliste flamingant ainsi que les paradoxes qui le caractérisent. On en passe le jeu de chaises musicales des ministres régionaux, qui remettent leur fonction – par ailleurs inutile – pour un moment afin de prêter ensuite serment au parlement fédéral sans y venir siéger tout en réintégrant tout de suite après leur poste ministériel.

Les Belges doivent se soulever contre cirque particratique et fédéraliste qui nous coûte annuellement plus de 10 milliards d’euros et qui détruit notre prospérité !