belgischeunie@unionbelge.be

 Belgische Unie - Union Belge

   Bienvenue - Welkom - Willkommen

SCISSION ABSURDE DU CODE DE LA ROUTE – ABSURDE SPLITSING WEGCODE

Le 29 juillet 2010, le Secrétaire d’Etat pour la mobilité Etienne Schouppe (CD&V), invité à la RTBF dans l’émission Matin Première, s’était lui-même levé contre la scission du code de la route parce qu’il le considérait inutile et stupide. Le B.U.B. ne peut qu’approuver cette prise de position courageuse. Néanmoins, cette scission apparaissait déjà dans l’accord “Octopus” de 2008 que toute la particratie avait alors approuvée, ainsi que dans la note Di Rupo (septembre 2010), De Wever (octobre 2010), Vande Lanotte (janvier 2011) et dans la note du formateur Di Rupo (juin 2011).

Op 29 juli 2010 sprak de Belgische staatssecretaris voor mobiliteit Etienne Schouppe (CD&V) zich in het programma Matin Première (RTBF-radio) uit tegen de splitsing van de wegcode omdat hij die nutteloos en belachelijk vond. De B.U.B. kan deze stelling alleen maar goedkeuren. Nochtans kwam deze splitsing al voor in het Octopusakkoord van 2008 dat heel de particratie heeft goedgekeurd, alsook in de nota’s Di Rupo (september 2010), De Wever (oktober 2010), Vande Lanotte (januari 2011) en de formateursnota van Di Rupo (juni 2011).

KONING ALS SCHIETSCHIJF – LE ROI EN LIGNE DE MIRE

We worden eraan gewoon. Af en toe komt de Koning onder het spervuur te liggen van de verzamelde particratie, waarna de media beweren dat in de Wetstraat de roep om een ceremoniële monarchie steeds luider klinkt. Begin mei 2011 was het weer zover. In een net gepubliceerd boek Koning zonder land, geschreven door Martin Bruxant (La Libre Belgique) en Steven Samyn (De Morgen) klappen enkele politici – welke zijn niet bekend – die in het voorbije jaar op het Paleis ontboden werden, uit de biecht.

Nous y sommes habitués. Régulièrement, le Roi fait l’objet de tirs de barrage de la particratie. Ensuite, on annonce dans les quotidiens qu’il existe des rumeurs selon lesquels Rue de la Loi l’appel à une monarchie cérémonielle se fait de plus en plus pressant. Une fois de plus, début mai 2011, c’était le cas. Dans un nouveau livre intitulé « Un roi sans pays », écrit par Martin Bruxant (La libre Belgique) et Steven Samyn (De Morgen), certains politiciens – inconnus cependant – parlent franc sur les discussions qu’ils ont eues avec le souverain au Palais royal.

LA DEUXIEME REVOLUTION BELGE ? – DE TWEEDE BELGISCHE REVOLUTIE ?

De politieke leiders kunnen niet ongestraft een groot deel van de bevolking negeren of de staat bankroet maken.

Les dirigeants politiques ne peuvent pas impunément ignorer une grosse partie de la population ni mener l’Etat à la faillite.

LES 143 SCISSIONS DES NEGOCIATEURS – DE 143 SPLITSINGEN VAN DE ONDERHANDELAARS

Ci-dessous vous pouvez lire toutes les scissions, comprises dans la “note Di Rupo/De Wever/Vande Lanotte/Beke”. Le système d’apartheid linguistique est perféctionné; chaque contact entre groupes linguistiques doit être évité. La Belgique est réduite à une coquille vide. Notre réponse? Non – nee – nein ! Restaurons la Belgique unitaire!

Hieronder kan u alle splitsingen die in de “nota Di Rupo/De Wever/Vande Lanotte/Beke” staan, nalezen. Het taal-apartheidssysteem wordt uitgediept; elk contact tussen taalgroepen moet vermeden worden. België wordt tot een lege schelp herleid. Ons antwoord? Nee-non-nein! Laten we het unitaire België herstellen!

DE PROVINCIES ZIJN DE OPLOSSING – LES PROVINCES SONT LA SOLUTION !

In november 2010 vernamen we dat de zogenaamde “Vlaamse” regering – bij monde van minister van “binnenlandse” aangelegenheden Geert Bourgeois (N-VA) – de 5 provincies van Nederlandstalig België wil afslanken. Vroeger werd een gelijkaardig plan door de zogenaamde “Waalse” regering bedisseld en uitgevoerd. Bourgeois wil met name de persoonsgebonden bevoegdheden (waaronder het provinciaal onderwijs) overhevelen naar nog te creëren “stadsgewesten”.

En novembre 2010, nous avons appris que le soi-disant gouvernement « flamand », représenté par le ministre « de l’intérieur » Geert Bourgeois (N-VA), voulait dégraisser les 5 provinces de la Belgique néerlandophone. Jadis, un plan similaire avait été concocté et exécuté par le soi-disant gouvernement « wallon ». Bourgeois entend transférer les compétences « personnalisables » (dont l’enseignement provincial) vers les « régions urbaines » encore à constituer. Heureusement, des voix protestataires se sont tout de suite levées dans les provinces. Au Limbourg, les enseignants sont même descendus dans la rue. Il n’est pas encore clair si Bourgeois va retirer son plan ou non.

ParseError thrown

syntax error, unexpected 'new' (T_NEW)