belgischeunie@unionbelge.be

 Belgische Unie - Union Belge

   Bienvenue - Welkom - Willkommen

STAATSHERVORMING (7): DE WEGCODE – REFORME DE L’ETAT (7): LE CODE DE LA ROUTE

Na vier teksten besteed te hebben aan de arbeidsmarkt, nemen we nu de “hervorming” van het verkeersbeleid onder de loep. In de media wordt hier opvallend geheimzinnig over gedaan: hoogstens merken de journalisten op dat de gewesten bevoegd zullen worden voor de snelheidsbeperkingen op gewestwegen. De “hervorming” gaat echter veel verder en omvat zeven luiken. (i) de wegcode, (ii) de verkeersveiligheid, (iii) de voertuigen, (iv) de rij-opleiding, (v) de binnenvaart, (vi) de NMBS en (vii) de Brusselse Hoofdstedelijke Gemeenschap. Hieronder bespreken we de hervorming van de wegcode.

Après avoir dédié quatre textes au marché de l’emploi, nous examinerons la “réforme” de la politique de mobilité. Le comportement des médias vis-à-vis de cette réforme est mystérieux. Tout au plus, les journalistes soulèvent que les régions deviendront compétentes pour la fixation des limitations de vitesse sur les routes régionales. En réalité, la réforme s’avère beaucoup plus importante. Elle comporte notamment sept parties: (i) le code de la route, (ii) la sécurité routière, (iii) les véhicules, (iv) la formation à la conduite, (v) la navigation intérieure, (vi) la SNCB et (vii) la Communauté Métropolitaine de Bruxelles.

REFORME DE L’ETAT (6): MARCHE DE L’EMPLOI: UNE REFORME SANS AVENIR – STAATSHERVORMING (6): ARBEIDSMARKT: HERVORMING ZONDER TOEKOMST

Notre sixième texte concernant la sixième “réforme” de l’Etat examine les compétences restantes au niveau du marché de l’emploi, qui seraient régionalisées ou communautarisées. Comme d’habitude, l’Etat fédéral, déjà affaibli, se trouve en ligne de mire… Ces mesures ne créeront pas de nouveaux emplois et ne donneront pas d’avenir meilleur à la Belgique, bien au contraire.

Onze zesde tekst betreffende de zesde “staatshervorming” betreft de overige bevoegdheden inzake de arbeidsmarkt die geregionaliseerd of gecommunautariseerd zouden worden. Zoals gewoonlijk is de rode draad ook hier het lukraak schieten op een al verzwakte federale staat… Deze maatregelen zullen geen nieuwe jobs opleveren en België geen betere toekomst verschaffen, integendeel.

STAATSHERVORMING (5): DE ARBEIDSMARKT: NOG MEER VERSNIPPERING ! – REFORME DE L’ETAT (5): UN MARCHE DE L’EMPLOI DAVANTAGE EPARPILLE !

In onze vijfde tekst over de zesde “staatshervorming” bestuderen we de zogenaamde “homogenisering” van bevoegdheden op de arbeidsmarkt. Het gaat hier om de arbeidsbemiddeling, de loopbaanonderbreking voor het personeel van de gemeenschappen en de deelstaten en, tenslotte, om de economische migratie.

Dans notre cinquième texte dédié à la sixième “réforme” de l’Etat, nous examinons la soi-disant “homogénéisation” des compétences concernant le marché de l’emploi. Il s’agit notamment du placement des travailleurs, de l’interruption de carrière pour le personnel des entitées fédérées et, finalement, de la migration économique.

STAATSHERVORMING (4): HET DOELGROEPENBELEID: GEORGANISEERDE ONGELIJKHEID OP DE ARBEIDSMARKT – REFORME DE L’ETAT (4): LA POLITIQUE AXEE SUR LES GROUPES CIBLES: L’INEGALITE ORGANISEE SUR LE MARCHE DE L’EMPLOI

De zesde “staatshervorming” versnippert het doelgroepenbeleid, dat tot op heden een exclusieve bevoegdheid van de nationale staat was over verschillende beleidsniveaus, wat uiteraard nefast is voor de efficiëntie van het beleid. Bovendien mogen de gewesten naar hartelust en eenzijdig met het geld van alle Belgen cadeaus uitdelen – bijvoorbeeld door sociale bijdragen te verminderen. Niet alleen krijgen ze zo vat op aanzienlijke bedragen uit de federale sociale zekerheid, maar zal ook de ongelijkheid tussen de Belgische werknemers toenemen. Het is onvoorstelbaar en ongehoord dat een rechtsstaat de juridische ongelijkheid tussen haar inwoners invoert en versterkt…

La sixième “réforme de l’Etat” éparpille la politique axée sur les groupes cibles – jusqu’à l’heure actuelle une compétence exclusivement fédérale – entre les différents niveaux de pouvoir, ce qui est évidemment néfaste pour l’efficacité de la politique concernée. En outre, les régions peuvent distribuer à volonté des cadeaux payés les contribuables belges, p. ex. en diminuant les cotisations sociales. Non seulement, elles s’approprient ainsi des montants considérables de la sécurité sociale fédérale, mais de plus, l’inégalité entre les travailleurs belges augmentera. Il est incroyable et inouï qu’un Etat de droit instaure et renforce l’inégalité juridique entre ses citoyens…

REFORME DE L’ETAT (3): LE CONTROLE DE LA DISPONIBILITE DES CHOMEURS – STAATSHERVORMING (3): DE ARBEIDSMARKTCONTROLE

Dans notre série sur la sixième “réforme” de l’Etat, nous consacrons cet article à une compétence partielle qui se trouve sur la liste des « scindeurs »: le contrôle de la disponibilité des chômeurs. Au lieu de simplifier le système – ce qui devrait quand même être le but d’un Etat de droit efficace – la particratie antibelge ne fait que rendre les choses plus compliquées.

Dans notre série sur la sixième “réforme” de l’Etat, nous consacrons cet article à une compétence partielle qui se trouve sur la liste des « scindeurs »: le contrôle de la disponibilité des chômeurs. Au lieu de simplifier le système – ce qui devrait quand même être le but d’un Etat de droit efficace – la particratie antibelge ne fait que rendre les choses plus compliquées.

ParseError thrown

syntax error, unexpected 'new' (T_NEW)